Emmanuelle JÉGO

Doctorante contractuelle, CRESEM (UPVD)

Doctorante en Lettres Classiques, titulaire de l’agrégation (2021). Ses travaux de thèse, sous la direction de Ghislaine Jay-Robert, portent sur la notion de violence dans les pièces d’Aristophane, ainsi que sa mise en scène et la réception par le public.



Citer ce billet
Dimitri Garncarzyk (1017, 19 octobre). Emmanuelle JÉGO. Poétique à Perpignan ❧. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sxjg

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search