Jocelyn DUPONT

Maître de Conférences (11 section), UPVD

Agrégé d’anglais depuis 2001 et titulaire d’un doctorat en études anglophones depuis 2008, Jocelyn Dupont est maître de conférence de conférences à l’université de Perpignan depuis 2009. Ses domaines de recherche sont la littérature gothique et surtout néo-gothique américaine, les effets de réécriture, intertextuelles ou transmédiales (adaptation). Il travaille aussi sur le cinéma d’auteur américain, avec un intérêt marqué pour la problématique de la maladie mentale dans les films de fiction américains.

Travaux

Articles publiés dans des revues ou ouvrages collectifs à comité de lecture international (20 articles)
  • « Les nuits américaines de Mihail Malaimare », Miranda n°20 (2020), « Staging American Nights. Représentations de l’intime et mises en scènes de la nuits dans les Amériques ». eds. Candice Lemaire, D. Bousquet & al. URL : < https://journals.openedition.org/miranda/22874>
  • « Le récit désaxé : relire « Le Chat Noir d’Edgar Poe », The Crossways Journal Vol 3 No 2 (2019): Le coup de la panne : ratés et dysfonctionnements textuels. URL : <https://crossways.lib.uoguelph.ca/index.php/crossways/article/view/5388>
  • « Le bonheur en Amérique : des Lumières aux dystopies ? ». Introduction au n° 157 de la RFEA rédigée en collaboration avec M-J Rossignol et François Specq. Revue française d’histoire américaine. Numéro Spécial 157. 4e trimestre 2018, 3-11.
  • « The Violence of Hiroshima : Hersey, Bataille, Caruth », Sillages critiques [En ligne], 22 | 2017, mis en ligne le 5 juillet 2017. URL : <https://sillagescritiques.revues.org/4906>
  • « Play it again, Brian. De Palma et la c/douleur du remake », Représentations, « Bis repetita placent ? « Remake et technologie dans le cinéma et les séries télévisées anglophones », Décembre 2015, mis en ligne le 20 décembre 2015.
    URL : http://representations.u-grenoble3.fr/IMG/pdf/4-dupont_depalma_def.pdf
  • « La schizophrénie à l’écran. Processus de subjectivation et de verbalisation dans Spider (D. Cronenberg, 2001) et Clean, Shaven (L. Kerrigan, 1994) ». Revue française d’études américaines n°143 2ème trimestre 2015, 72-84
  • « Incandescence du traumatisme dans Tetro de Francis Ford Copolla », Sillages critiques [En ligne], 19 | 2015, mis en ligne le 15 octobre 2015.
    URL: <http://sillagescritiques.revues.org/4341>
  • « Delusion and Hallucinations in Some Contemporary Hollywood Films », Mad Narrators/ Les narrateurs fous. Eds. N. Jaëck, C. Mallier, A. Schmitt et R. Girard, Bordeaux, MSHA, 2014, 335-346.
  • « Rêve et fantasme dans Traumnovelle et Eyes Wide Shut », Journal of the Short Story in English n° 59, « Nouvelle et Cinéma », 2013. 127-138.
  • « Les Psychiatres fous du Dr McGrath » dans Le Savant Fou. Ed. Hélène Machinal. Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2013. 327-341.
  • « Jesse James assassiné ou le crépuscule d’une idole » dans Le cinéma américain face à ses mythes, CYCNOS, vol. 28, n°2, numéro dirigé par Christian Gutleben. Paris, l’Harmattan, 2012. 31-46.
  • « Ecritures de Barry Lyndon » dans Kubrick : Les Films. Ed. Brigitte Gauthier. Séries SCRIPT. Montpellier, L’Entretemps, 2012. 99-113.
  • « Profondeurs intertextuelles dans Martha Peake de Patrick McGrath: les limites de la relation littéraire » in La Relation II. Eds. Claire Fabre et E. Vialle. Paris, Houdiard, 2011. 105-116.
  • “Living with other people’s ghosts: Patrick McGrath’s Trauma”. In Between the Urge to Know and the Need to Deny. Trauma and Ethics in Contemporary Narratives in English. Eds. Sonia Baleo and Dolores Herrero. Universitätsverlag Winter GmbH Heidelberg , 2011. 185-195.
  • « Spider de Patrick McGrath ou le Purloined Teller : sous la lettre, le sujet ». In Leurres de l’identité, lueurs du désir. L’écriture comme création trans-identitaire. Sous la direction de Rédouane Abouddahab. Lyon, Merryworld, collection Anglohilia, 2011. 93-112.
  • « Qui a peur du grand méchant fou ? Psychopathologie et cinéma » in Interfaces. Image, Texte, Langage. N° 31 : Images of Fear/ Les images et la peur. éd. Sophie Chiari, février 2011. 99-108.
  • « ‘Mad am I not’…or am I : Poe’s voices of madness » in Inventive Linguistics. Ed. Sandrine Sorlin. Montpellier: PULM, 2010. 189-200.
  • « In A Glass Grotesquely: Patrick McGrath’s Quaint Old England ». « At an Angle to the World » Etudes britanniques contemporaines n°37, décembre 2009.
  • “Parody and Displacement of the Gothic in Patrick McGrath’s Work” in Rewriting/ La reprise. Plural Intertextualities. Ed. Georges Letissier. Cambridge Scholars Publishing, 2009. 39-49.
  • « Récit de l’obsession et obsession du récit chez Patrick McGrath ». Les formes de l’obsession II. Eds. Claire Fabre et Marc Amfreville. Editions Michel Houdiard, 2007.139-150.
Autres articles (chapitres d’ouvrages, actes de colloque, autres revues) (25 articles)
  • Le grotesque comme salut pour la violence dans No Country for Old Men, in No Country for Old Men (Roman et film), Julie Assouly et Yvonne-Marie Rogez (dirs..) Paris, Ellipses, 2021. 91-108.
  • « Variations odontologiques de « Berenice » à Twixt » dans Spectres de Poe dans la littérature et dans les arts, J. Dupont et G. Ménégaldo (dirs.), Le Visage Vert, 2020. 245-258.
  • « Le démon du pervers-son dans The Tell-Tale Heart (2005) de Raul Garcia » in Adaptation Littéraire et courts métrages d’animation. J. Dutel (dir.). Paris, L’Harmattan, collection Cinémas d’animation, 2020, 109-119.
  • « Le Puits, le Pendule et l’Espoir (Švankmajer, 1983) : Les machines infernales du récit » in Adaptation Littéraire et courts métrages d’animation. J. Dutel (dir.). Paris, L’Harmattan, collection Cinémas d’animation, 2020, 179-189.
  • « La mouche et l’ange : de la décomposition chez Patrick McGrath » in La Décomposition. Dynamique et horizons. A. Chamyou et J. Dupont (dirs), Perpignan, Presses Universitaires de Perpignan, 2019. 71-83.
  • « Spider et ses lettres volées » in Ecriture et Psychose. Lire l’Illisible. L. Aubry (dir.), Perpignan, Presses Universitaires de Perpignan, 2018. 65-76
  • « Sur la route… avec maman: Walk away, Renée de Jonathan Caouette » in Sur la route. Quand le cinéma franchit les frontières. B. Bernard, J. Michot et I. Schmitt (dirs.), Dijon, Editions Universitaires de Bourgogne, 2018. 109-119.
  • « Brigands bien-aimés ou « bêtes brutes » ? Billy le Kid, Jesse James et la violence filmique dans le genre western. » in La Construction de l’Ouest américain (1865-1895) dans le cinéma hollywoodien, dir. P-F Peirano, Paris, Ellipses, 2017. 141-156.
  • “Filming Hallucinations for A Beautiful Mind, Black Swan, Spider and Take Shelter” in Mental Illness and Popular Culture, dir. Sharon Packer, Santa Monica, Praeger, ABC CLIO, 2017. 23-34.
  • “Shifting Paradigms in the Popular Representation of Madness on Screen” in Contemporary Popular Cultures on the Move in the United States: Miscellanies. Dir. Danièle André et Elodie Chazalon, Paris, Michel Houdiard, 2017. 73-82.
  • « La spectacularisation cinématographique de l’hystérie du XIXe au XXIe siècles » in CinémAction N°159, « Les écrans de la déraison », Paris, Editions Corlet, 2016. 14-21.
  • « Esthétique de l’électrochoc » in CinémAction N°159, « Les écrans de la déraison », Paris, Editions Corlet, 2016. 109-119.
  • « The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford d’Andrew Dominik: Manifeste pour un western hypnagogique » in Le western et les mythes de l’ouest. Dir. L. Guillaud et G. Ménégaldo, Rennes, PUR, 2015. 65-77.
  • « L’écriture de l’Hilflosigkeit chez Joyce Carol Oates » in Ecriture(s) et psychanalyse : quels récits ? Dir. F. Abel, M. Delbraccio, M. Petit, Paris, Hermann, 2015. 49-64.
  • “Backward building in Patrick McGrath’s Trauma and Colum McCann’s Let the Great World Spin” in European Perspectives on the Literature of 9/11. Dir. Sylvie Mathé et Sophie Vallas. Paris, Michel Houdiard, 2014. 59-69.
  • «Dignité des corps et rectitude du cadre dans The House of Mirth (Wharton, 1905, Davies, 2000) in Lectures d’Edith Wharton. The House of Mirth. Dir. Marc Amfreville. Rennes, PUR, 2013. 83-95.
  • « L’impasse : en sortir ou pas. Récits malades et pulsions de mort chez Patrick McGrath » in L’impasse. Textes réunis par Nathalie Solomon. Cahiers de l’université de Perpignan n° 41. Perpignan, PUP, 2012. 163-173.
  • « Les Monstres invisibles de Chuck Palahniuk : du néogothique au néogrotesque » in Persistances Gothiques dans la littérature et les arts de l’image. Actes du colloque de Cerisy 2008. Dirs. Lauric Guillaud et Gilles Ménégaldo. Paris, Bragelonne, 2012.169-185.
  • «Traduire l’étrangeté psychique de Poe à Baudelaire » in L’étrangeté des langues. Eds. Y. Clavaron, J. Dutel et C. lévy. Saint-Etienne, PUSE, 2011. 181-191.
  • « Lolit(etc.)a : de quelques nymphettes au cinéma » in Ni ange, ni démon. Figure de la nymphette dans la littérature et dans les arts. Eds. Paul Carmignani et Jocelyn Dupont. Perpignan : PUP, 2011.
  • « Du pastiche idéal à la parodie du pastiche : Patrick McGrath et la fin de l’angoisse de l’influence ». in A Myriad of Literary Impressions. L’intertextualité dans le roman anglophone contemporain. Eds. Jocelyn Dupont et Emilie Walezak. Presses universitaires de Perpignan, 2010. 153-169.
  • « Patrick McGrath’s American New Gothic », co-écrit avec M. Falco. Gothic N.E.W.S vol. 1. Ed. Max Duperray. Editions Michel Houdiard, 2009. 272-282.
  • « Ces étranges objets du désir : la femme chez David Lynch », Cinémaction n°129, octobre 2008.
  • « The Rogue and the Monarch ». Cinéma et histoire/ Cinema and History. Eds. Melvyn Stokes et Gilles Ménégaldo. Editions Michel Houdiard, 2008. 205-217.
  • « La représentation graphique de la folie dans Spider de David Cronenberg ». La lettre au Cinéma. Ed. Nicole Cloarec. Presses Universitaires de Rennes, 2007. 219-228.
  • « La mise en lumière du masque dans Barry Lyndon ». Cinémaction n° 118, janvier 2006.
Autres Publications électroniques (sélection)
Direction d’ouvrages ou de numéros de revue (8 titres)
  • Spectres de Poe dans la littérature et dans les arts. Ouvrage collectif Dirigé par Jocelyn Dupont et Gilles Ménégaldo. Actes du colloque de Cerisy-la-Salle de 2017. Le Visage Vert, 2020, 504 p. ISBN : 978-2-918061-45-8
  • « La recherche du bonheur/ The Pursuit of Happiness. » Revue française d’histoire américaine. Numéro Spécial 157, dirigé par Jocelyn Dupont, Marie-Jeanne Rossignol et François Specq. 4e trimestre 2018 (paru en mars 2019). ISBN 978-2-410-01404-4.
  • La Décomposition. Dynamiques et Horizons. Ouvrage collectif dirigé par Anne Chamayou et Jocelyn Dupont. Recueil de textes en littérature anglophone, générale et comparée et arts visuels. Perpignan : Presses Universitaires de Perpignan, collection « Etudes », 2019. ISBN : 978-2-35412-346-8.
  • CinémAction N°159, « Les écrans de la déraison ». Numéro dirigé par Jocelyn Dupont. Paris, Editions Corlet, 2016. ISBN 9782847066425.
  • Patrick McGrath: Directions and Transgressions. Edited By Jocelyn Dupont. Newcastle on Tyne, Cambridge Scholars Publishers, 2012. ISBN 978-1443841214.
  • Traduction et linguistique au CAPES d’anglais. Ouvrage collectif destiné à la préparation aux concours d’enseignement du second degré rédigé en collaboration avec Olivier Simonin et Susan Pickford. Responsabilité de la partie « version ». Paris, Ophrys, 2011. ISBN 978-2-7080-1317-9.
  • Ni ange, ni démon. Figure de la nymphette dans la littérature et dans les arts. Ouvrage collectif dirigé par Jocelyn Dupont et Paul Carmignani. Collection « Cahiers de l’université », n°38, février 2011. Presses Universitaires de Perpignan, 2011. ISBN 978-2-35412-080-1.
  • A Myriad of Literary Impressions. L’intertextualité dans le roman anglophone contemporain. Ouvrage collectif dirigé par Jocelyn Dupont et Emilie Walezak. Collection « Etudes ». Presses Universitaires de Perpignan, 2010. ISBN 978-2-35412-066-5.
Traductions
  • La Costumière. Traduction du roman de Patrick McGrath The Wardrobe Mistress (2017). Actes Sud, mars 2021, ISBN 978-2-330-14876-8.
  • « Les gens comme les autres sont extraordinaires. Des troubles dissociatifs dans la culture américaine des années 70. » Traduction de l’article de Martin Halliwell dans CinémAction N°159, « Les écrans de la déraison », Paris, Editions Corlet, 2016. 40-49.
  • Trauma. Traduction du roman de Patrick McGrath (2008). Paris, Actes Sud, avril 2011.
  • « Un appétit d’appétits : le roman sur le divan ». Traduction de l’entretien entre Adam Phillips et Paul Holdengräber. Le roman : Hors Frontières. Actes des Assises Internationales du Roman. Christian Bourgois Editeur, 2009.
  • « Words, Words, Words ». Traduction de l’entretien entre Alfred Brendel et Paul Holdengräber. Le roman : Hors Frontières. Actes des Assises Internationales du Roman. Christian Bourgois Editeur, 2009.
  • « L’Odeur ». Traduction d’une nouvelle de Patrick McGrath. Le Calepin Jaune, décembre 2006.
  • Ballad. Traduction du roman graphique de l’auteur Deadmouse. Editions Onabok, 2005.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search